L’apprentissage

A- A A+

Aide TPE jeune apprenti et plan de relance

L’apprentissage est l’un des chemins les plus sûrs vers l’emploi et une véritable solution d’avenir.


Le développement de ce type de formation doit être une priorité pour tous les acteurs politiques et économiques de notre pays. C’est pourquoi le Président de la République a fixé un objectif volontariste de 500 000 apprentis d’ici 2017.

Pour inciter les très petites entreprises, de moins de 11 salariés, à recruter davantage d’apprentis mineurs (moins de 18 ans à la signature du contrat d’apprentissage) le gouvernement crée, par décret, l’aide TPE jeune apprenti.

Accessible aux entreprises qui ont signé un contrat d’apprentissage dès le 1er juin, elle permet de financer le coût de l’accompagnement d’un jeune apprenti. Celle-ci consiste en une aide forfaitaire de 368€ / mois, ce qui correspond à la rémunération légale chargée payée par l’employeur.

Elle sera versée trimestriellement, à trimestre échu, sur la 1ère année du contrat d’apprentissage.

Elle sera cumulable avec les autres aides existantes (prime apprentissage d’un montant minimum de 1000€ dans les entreprises de moins de 11 salariés, aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire d’un montant minimum de 1000€ dans les entreprises de moins de 250 salariés), crédit d’impôt et CICE et sera financée intégralement par l’État.

Afin que les entreprises puissent bénéficier de cette aide en toute simplicité, le portail de l’alternance est le point d’entrée des demandes des entreprises.

Au-delà de l’aide TPE jeune apprenti et de façon à stabiliser le cadre financier d’intervention pour soutenir le développement de l’apprentissage dans les entreprises, l’aide de 1000€ versée aux entreprises de moins de 250 salariés qui recrutent un apprenti supplémentaire, sera accessible sans condition.

En plus de ces mesures financières, le plan de relance de l’apprentissage se déploie à travers trois chantiers, qui seront opérationnels à la rentrée 2016 :

  • Une concertation en vue d’améliorer le statut des apprentis ;
  • Une démarche nationale d’engagement de services dans le domaine de l’appui aux employeurs d’apprentis et aux jeunes en apprentissage, qui concernera notamment des CFA ;
  • La mise en place d’une offre de services numériques complète pour consulter les offres de contrats d’apprentissage disponibles dans chaque territoire et disposer de toutes les informations et services nécessaires.

 » Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://travail-emploi.gouv.fr