Actu CA

A- A A+

Champagne-Ardenne Actualités

  • Une actu quotidienne et hebdomadaire, présélectionnée et résumée !
  • Un outil d’information complet et permanent à consulter selon vos disponibilités et besoins.

A venir / Vitry-le-François - Bernard Liébart promu.

Le Pdg de l'entreprise de transports vitryate a été promu Officier de la Légion d'honneur.

Economie régionale
Source : L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS du 04/03/2015 en page 10

2e édition du Prix PEPITE - Tremplin pour l'entrepreneuriat Etudiant.

Avis à tous les étudiants et jeunes diplômés entrepreneurs âgés de 18 à 30 ans, vous avez un projet innovant ? Présentez-le avant le 30 mars 2015 et tentez de remporter le prix « PEPITE ». Celui-ci permet d’encourager l’entrepreneuriat étudiant et de soutenir la création d’activités nouvelles en récompensant les meilleurs projets innovants issus des Pôles Etudiants. Pour cette édition 2015, 53 prix seront décernés : 3 Grands Prix de 20 000 euros, 20 prix de 10 000 euros et 30 prix de 5 000 euros, grâce au co-financement assuré par le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR) et le groupe Caisse des dépôts. Dossiers à transmettre à : pepitechampagneardenne@carinna.fr. Contact : ID Champagne-Ardenne 03 26 85 85 40.

A retenir
Source : COMMUNIQUE DE PRESSE du 04/03/2015

M-commerce - Etude - L’achat sur mobile va doubler en 2015 en France.

Selon une étude du Centre for Retail Research pour RetailMeNot Inc, le marché du m-commerce français devrait doubler en 2015 en passant de 3,7 à 7 Mrds€, et ce grâce au développement des technologies telles que la géolocalisation. Au total, 19 % des dépenses de l’e-commerce français devraient se faire sur mobile. Au niveau européen, les prévisions sont tout aussi optimistes puisque les dépenses effectuées sur mobile en 2015 pourraient atteindre les 44,9 Mrds€, contre 23,8 Mrds en 2014. A noter que ce sont les Britanniques qui sont les champions du m-commerce et du taux d’équipement. La France conserve sa 3ème place.

Produits et marchés
Source : LSA du 05/03/2015 en page 17

Urbanisme - Les municipalités face à la révolution des centres commerciaux.

Les mégacentres commerciaux se sont multipliés ces dernières années. Mais parallèlement, en deux ans, la vacance commerciale dans les centres commerciaux français a atteint 7,6 % en 2014, contre 4,6 % en 2013 et 4,3 % en 2001, selon une étude réalisée par Procos. Un chiffre contesté par certains professionnels. Selon la dernière étude du cabinet CBRE, la France compte 14,5 millions de mètres carrés de centres commerciaux, dont 289 centres de plus de 20 000 m². Et, d’ici à 2016, 459 800 m² viendront s’y ajouter avec 11 nouveaux centres actuellement en cours de construction et 22 projets d’extension. A noter que les 5 villes présentant les ratios de mètres carrés de centres commerciaux pour 1 000 habitants les plus élevés sont : Le Havre (561), Dijon (448), Reims (431), Montpellier (418) et Marseille-Aix-en-Provence (405). > Les solutions des villes pour redonner vie aux pôles marchands en difficulté.

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 04/03/2015 en page 19

Tinqueux : une octogénaire qui souffle le chaud et le froid.

L’entreprise Forgel, spécialisée dans le froid industriel et commercial, la climatisation et le chauffage, vient de fêter ses 80 ans d’existence. Fondée en 1935 et située à Bezannes depuis 26 ans, elle était à l’époque installée sur Tinqueux.

Entreprises à la Une
Source : L'UNION REIMS du 04/03/2015 en page 9

Marne : Louis Coudray, un apprenti qui vaut de l’or.

Après les Compagnons du devoir de Muizon, Louis Coudray a intégré l’entreprise « Le Bâtiment Menuisier » de Bezannes. Dans le cadre du Concours des meilleurs apprentis de France, il vient de remporter la médaille d’or dans la catégorie « menuisier/fabricant de menuiserie ».

Entreprises à la Une
Source : L'UNION du 04/03/2015 en page 4

La Fédération du bâtiment interpelle les candidats.

La Fédération du bâtiment publie une série de propositions pour développer l’essor économique des territoires et y maintenir l’emploi. Ce document va être adressé aux principaux candidats aux élections départementales. Trois thématiques sont mises en avant : favoriser les bonnes pratiques, soutenir l’investissement local et s’engager en faveur du développement durable.

Produits et marchés
Source : L'ARDENNAIS du 04/03/2015 en page 4

Bernard Brulez, leader mondial de l'implant ligamentaire artificiel.

Kiné d'origine, ce Haut-marnais est membre fondateur de la société LARS (Laboratoire d'application et de recherche scientifique) à Arc sur Tille (21) dont il en est devenu le PDG en 1995. Elle compte une grosse dizaine de salariés et excelle dans un secteur de pointe ultra-sophistiqué : les ligaments artificiels utilisés en chirurgie orthopédique et surtout arthroscopique. Les ligaments de LARS sont posés dans le monde entier : Asie, Europe, Amériques, sauf aux Etats-Unis, pays que Bernard Brulez veut conquérir. PDG de Lasserteux, à Nogent depuis 2007, il a pour projet d'y investir. On parle même d'une nouvelle usine, à Nogent, près de l'entreprise Marle.

Entreprises à la Une
Source : LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE du 03/03/2015 en page 4

Sandra Le Grand, reine des CE et apôtre de l'entrepreneuriat féminin.

Avant la journée dédiée aux femmes le 8 mars et la semaine de sensibilisation à l'entrepreneuriat au féminin (9-14 mars), Sandra Le Grand, fondatrice de Kalidea (fournisseur des comités d'entreprise) et entrepreneure passionnée, est dans les starting-blocks. Comme chaque année, elle va sensibiliser les jeunes à la création d'entreprise en leur faisant part de sa propre expérience.

Tendances économiques
Source : LE FIGARO ECONOMIE du 04/03/2015 en page 27

Pour les groupes étrangers, la France est la porte d'entrée de l'Afrique.

Le continent comptera 2 Mrds d'habitants en 2050. Il fait figure, pour de nombreuses entreprises, de nouvel eldorado. Business France, née de la fusion de l'Agence française pour les investissements internationaux (Afii) et d'UBIFRANCE va aider les entreprises françaises à s'y implanter. "Lorsque nous rassemblons les données sur les relations économiques entre la France et l'Afrique, on se rend compte à quel point notre pays est proche de ce continent. A nous de capitaliser sur cette relation. C'est une de nos priorités pour 2015 et les prochaines années", indique Muriel Pénicaud, ambassadeur déléguée aux investissements internationaux et directrice générale de Business France. Quelques chiffres : 62 000 entreprises françaises sont implantées sur le continent (Bolloré, CFAO, Danone...), 25 000 entreprises ont exporté de France vers l'Afrique pour 12 Mrds€, 65 conventions fiscales bilatérales ont été conclues entre la France et les pays africains, 42 villes africaines sont desservies par avion depuis Paris et 7 ports français relient le continent.

International - Marchés
Source : LE FIGARO ECONOMIE du 04/03/2015 en page 27

Le diesel, levier clef pour réduire les émissions de CO2.

Au Salon international de l'automobile de Genève (5-15 mars), ce sont les moteurs thermiques qui sont mis à l'honneur. Exit donc les voitures électriques. Les constructeurs misent sur cette nouvelle technologie pour respecter la réglementation sur le C02 en 2021. Peugeot expose sur son stand une 208 qui émet 79 grammes de C02 au kilomètre, et Renault présente un Kadjar rejetant 99 grammes de C02 en version diesel. Révélateur de cette tendance, les voitures neuves, vendues en Europe en 2014, affichaient une émission moyenne de 123,3 g, en baisse de 2,7 % par rapport à 2013. On est loin des 153,7 g enregistrées en 2008...

Produits et marchés
Source : LES ECHOS du 04/03/2015 en page 23

Tilloy-et-Bellay - DFI-Elec, spécialiste de l'automatisme.

L'entreprise de quatre salariés conçoit et fabrique des systèmes automatisés adaptés à l'agriculture : stations météo, pilotage à distance de systèmes d'irrigation, outils de régulation de la ventilation des sites de stockage de pommes de terre ou de céréales... Elle réalise un chiffre d'affaires de 550 000 €.

Entreprises à la Une
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 02/03/2015 en page 5

Export : du sur mesure pour les PME champardennaises.

Partir à la conquête de nouveaux marchés à l’international… C’est l’objectif de nombreuses entreprises champardennaises, mais la vraie question est comment y parvenir ? C’est là qu’interviennent les partenaires du dispositif « Relais à l’international » dont fait partie CCI International Champagne-Ardenne. Le principe : une formule clé en main avec un accompagnement sur-mesure de A à Z et une implantation in fine dans un ou plusieurs des 30 pays proposés. Les avantages de ce dispositif ? Les « Relais » sont des experts implantés localement et donc spécialistes des pays cibles de l’entreprise, l’accompagnement individualisé de la PME peut durer jusqu’à 3 ans et elle bénéficie d’un soutien financier apporté par la Région. Prochains rendez-vous : >>>>>> Relais Europe et Russie : - le 24 mars à Charleville-Mézières (à la CCI) - le 25 mars à Troyes (à la CCI) >>>>>> Journées Maghreb et Pays du Golfe : - le 8 avril à Reims (à la Maison de la Région) - le 9 avril à Troyes (à la Maison de la Région)

En savoir plus

A retenir
Source : COMMUNIQUE DE PRESSE du 04/03/2015

Châlons - Ils sont les artisans de demain.

Géré par le Centre Alfor, le CFA interpro de la Marne propose quatre filières de métiers : maintenance (mécanique, carrosserie, peinture, mécanique agricole, parcs & jardins), métiers de bouche (boulangerie, pâtisserie, charcuterie, boucherie, cuisine, service en salle), métiers de services (coiffure, fleuristerie, vente et commerce, assurance), télécoms (informatique, télécommunication, étude des réseaux). Pour des formations en apprentissage rémunérées en fonction de l'âge des apprentis, avec 30 % d'enseignement professionnel et 65 % d'enseignement général, ainsi que 2h par semaine pour rattraper les retards ou approfondir certaines notions. L'enseignement professionnel est dispensé par d'anciens dirigeants ou salariés d'entreprises. Un internat propose 90 places et un self permet aux apprentis de se restaurer. En 2014, le CFA interpro, qui accueille 1 500 apprentis et pré-apprentis, a affiché 81,45 % de taux de réussite aux examens. Il emploie 160 salariés dont 110 formateurs. Ses formations sont cofinancées par le Conseil régional et le Fonds social européen. Le centre ouvrira ses portes au public le samedi 14 mars de 10h à 18h. > "J'ai réussi à travailler en apprenant le métier".

En savoir plus

Economie régionale
Source : L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS du 04/03/2015 en page 11

Pourquoi la fin de la guerre des prix dans la grande distribution reste incertaine.

Les distributeurs annoncent, pour 2015, une stabilisation des tarifs. Du côté de l'Ania (Association nationale des industries alimentaires), le son de cloche n'est pas le même... on constate une "pression des enseignes sur les fournisseurs" accompagnée "d'une nouvelle baisse des tarifs, alors que nous demandions une hausse de 2,2 %" indique Jean-Philippe Girard, président de l’association. Les conséquences de la guerre des prix sont lourdes pour les PME centrées sur le commerce français, et se traduisent par "un décrochage des investissements dans l'outil de travail et la perte de capacité à innover. C'est autant de compétitivité en moins et une hypothèque sur l'avenir". > Interview de Michel-Edouard Leclerc, président des Centres E. Leclerc. > Les négociations ont abouti à des tarifs globalement stables.

Produits et marchés
Source : LES ECHOS du 04/03/2015 en page 20-21

Vitry-le-François - Découverte des métiers industriels.

Le 20 février, l'Espace métiers de Vitry a affrété un bus à destination du Pôle de formation des industries technologiques de Saint-Dizier. 45 personnes - élèves de 3e, jeunes en recherche de projet professionnel suivis par la Mission locale, adultes en contrat d'insertion, jeunes et adultes en formation au Greta de Vitry, chez Bertrand Baudoin formation ou chez Fit à Pargny - ont ainsi pu découvrir les métiers industriels. Le Pôle de formation de St-Dizier organise régulièrement des permanences et des rendez-vous ciblés comme une réunion d'information collective sur l'apprentissage. Les formateurs seront présents sur le Forum de l'alternance et de l'emploi qui se tiendra salle du Manège à Vitry le 15 avril. D'ici là, un "Rallye des entreprises" organisé le 3 avril permettra de visiter quatre entreprises vitryates qui présenteront leurs métiers. Contact : 03 26 72 10 79.

Economie régionale
Source : L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS du 04/03/2015 en page 6

Transition énergétique : le projet de loi adopté au Sénat.

Le Sénat a très largement adopté, le 3 mars, le projet de loi sur la transition énergétique en refusant de fixer une date à la réduction de 50 % de la production d'électricité d'origine nucléaire, alors que le gouvernement veut la mettre en oeuvre à l'horizon 2025. La droite, qui est majoritaire au Palais du Luxembourg, a voté pour, ainsi que le RDSE (à majorité radicaux de gauche), soit 182 voix pour, tandis que les socialistes se sont abstenus et les communistes et les écologistes ont voté contre (34 voix contre). Le texte, adopté en octobre à l'Assemblée, doit faire à présent l'objet d'une commission mixte paritaire (7 députés, 7 sénateurs) pour essayer de trouver une version commune. En cas d'échec, l'Assemblée aura le dernier mot. (Texte intégral)

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 04/03/2015 en page 5

Philippe Richert, président de l’Alsace en conférence à Epernay.

L’association CEPAGE (Construire Ensemble et Promouvoir l’AGglomération d’Epernay), présidée par Franck Leroy, organise une conférence avec Philippe Richert, président du Conseil régional d’Alsace, le 11 mars prochain à Epernay. Cette réunion publique aura pour thème les enjeux de la future grande région qui réunira la Champagne-Ardenne, la Lorraine et l’Alsace à compter de 2016.

Economie régionale
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 02/03/2015 en page 9

Une levée de fonds pour trouver des investisseurs.

La start-up rémoise Ambassade du Champagne (ADC) a fait appel au crowdfunding pour trouver 150 000 € d’ici la mi-avril 2015. L’objectif étant de pouvoir investir dans un plan d’action et de développement. Un développement qui s’accompagnera de recrutements et d’une recherche de locaux de 60 à 80 m² à Reims pour cette entreprise encore incubée par NEOMA. « Nous avons déjà levé un tiers des fonds de manière ferme et nous avons recueilli des promesses pour un deuxième tiers », explique Antoine Lemaire, dirigeant de FinanceUp, la plateforme de financement participatif en fonds propres.

Entreprises à la Une
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 02/03/2015 en page 3

Un bilan plutôt négatif pour les soldes d'hiver.

L'enquête soldes de la CCI Troyes et Aube met en avant plusieurs facteurs ayant impacté l'activité des commerçants et des magasins d'usine. Résultats.

Dans les CCI
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 02/03/2015 en page 12

Les nouveaux dossiers noirs qui inquiètent le patronat.

Alors que le gouvernement avait promis une « pause fiscale », la révision des valeurs locatives, applicable en 2016, démontre le contraire et inquiète les patrons... Et pour cause, les entreprises installées en centre-ville, les petits commerçants, les artisans, sans oublier les professions libérales vont voir leur taxe foncière grimper fortement. Autre source d'inquiétude : l’extension du préjudice d’anxiété à une liste de produits dangereux, au-delà de l’amiante.

Tendances économiques
Source : LE FIGARO ECONOMIE du 03/03/2015 en page 18
Focus